CAS CLIENTS

Comment étendre la couverture d’une conférence avec des radios full duplex ?

Dans la sécurité civile et militaire, l’industrie ou le nucléaire, une supervision simultanée, sécurisée et fiable des équipes leur permet d’exercer leur métier dans les meilleures conditions.
Comment étendre la couverture d’une conférence avec des radios full duplex ?

Tout d’abord, choisissez votre système de radiocommunication.

Les professionnels travaillant le plus souvent dans des environnements bruyants (usine d’assemblage, de tri, de fabrication…) ou critiques (site SEVESO, déminage, sécurité civile…) doivent avoir leurs 2 mains libres et bénéficier d’une communication permanente, avec le micro-ouvert, sans manipulation pour parler ou écouter.

Les systèmes full duplex répondent à ces problématiques à l’inverse des systèmes simplex, comme le sont la plupart des talkies-walkies, pour lesquels la prise de parole se fait via un appui sur bouton, une seule personne pouvant parler au même moment.

Néanmoins, les protocoles, les fréquences et les technologies utilisés par ces systèmes full duplex ne leur permettent pas de porter sur de longues distances comme certains talkies-walkies qui, au détriment de tous les avantages cités plus haut et, souvent aussi, de la qualité audio, peuvent transmettre sur quelques dizaines de kilomètres. Un système de communication full duplex performant pourra fonctionner jusqu’à 1 ou 2 km de distance.

 

Ensuite, il faut identifier votre environnement de travail et sur quelle distance vous souhaitez communiquer.

Selon votre métier, vous pouvez intervenir dans des bâtiments avec des murs épais en béton, dans des souterrains, sur différents niveaux ou entre différents bâtiments d’une usine. Le passage des ondes radio peut être sévèrement réduit, voire impossible pour des systèmes de radiocommunication.

Selon votre cas d’usage, vous pourrez alors être amenés à mettre en place des solutions filaires pour assurer une communication stable entre tous vos intervenants.

 

Plusieurs critères seront importants pour décider quel type d’équipement remplira au mieux cette fonction de passerelle entre vos équipes.

Parmi ceux-ci, on retrouve notamment :

  • Le fait d’être sur une installation permanente comme sur un site industriel, par exemple, ou quelque chose de plus temporaire lors d’une intervention extérieure.
  • La distance entre les différents sous-groupes que vous souhaitez relier et les obstacles que vous allez devoir traverser.
  • La nature de vos équipes et les équipements de communication dont elles sont dotées. On réfléchira différemment si tous les utilisateurs sont mobiles et dotés de radios portatives ou si certains d’entre eux sont fixes avec des pupitres de communication, comme dans une salle de contrôle.

 

Découvrez quelles solutions techniques ils existent et laquelle choisir :

Par bobine filaire :

La bobine filaire sur laquelle un terminal radio est connecté à chaque extrémité est le complément parfait pour les équipes mobiles telles que les pompiers ou les égoutiers qui doivent relier les personnes restées en surface avec celles qui travaillent en sous-sol.

Sur place, il suffit que les équipiers qui se rendent dans l’endroit confiné déploient avec eux le terminal de l’extrémité déroulante de la bobine pour garder le contact avec la surface.  

Pour que le matériel reste portable, lui donnant ainsi la possibilité d’être utilisable absolument partout et rapidement, la longueur de câble pourra difficilement dépasser une centaine de mètres ce qui est largement suffisant sur les cas d’usages précédemment mentionnés.

 

Par câbles XLR :

Les câbles XLR permettent de relier entre eux deux relais radios fixes, communément appelés « Gateway » ou « Wireless Interface », possédant des entrées/sorties analogiques XLR.

Ce type d’installation, même si sa mise en œuvre est d’une grande simplicité, est plutôt employé pour des utilisations permanentes sur sites, lorsque l’on souhaite raccorder deux équipes, pourvues de portatifs mobiles, séparées de quelques centaines de mètres (500 mètres maximum pour éviter des pertes audio trop importantes à l’intérieur des câbles).

 

Par fibre optique :

De la même manière qu’avec les câbles XLR, on va utiliser un réseau de fibre optique pour relier deux Gateways ou une Gateway et un pupitre installé dans une salle de contrôle, par exemple.

L’avantage principal de la fibre par rapport aux câble XLR est sa capacité à transporter les informations, ici en l’occurrence l’audio digitalisée, sur des distances plus importantes. On pourra facilement envisager des portées jusqu’à 5 km. Souvent les sites industriels ou les enceintes sportives sont déjà dotés de réseaux de fibres optiques sur lesquels on peut s’appuyer pour des installations temporaires ou permanentes.

 

Par réseau IP :

 Lorsque l’on parle de réseau IP, on se situe obligatoirement sur une installation interne, la plupart du temps permanente.  L’utilisation du réseau IP permet de relier entre eux autant de pupitres ou de Gateways que l’on souhaite, quel que soit leur emplacement sur le site.

Il présente l’avantage majeur de ne pas avoir à tirer des câbles et sa mise en place peut donc s’avérer très simple dès lors que le système s’adapte aux caractéristiques techniques du réseau. L’intervention de l’administrateur du réseau peut être requise même si aujourd’hui certains systèmes se rapprochent de plus en plus du plug&play.

 

Nous vous invitons à découvrir nos solutions d’extension VOKOVER pour répondre à tous vos besoins ici.

Toute notre équipe est à votre disposition, vous pouvez nous envoyer votre cas d’usage et nous vous accompagnerons pour trouver la meilleure solution ici.

 

Les produits a découvrir